Menu

3 idées de fin de semaine au Québec pour profiter des couleurs

Saison préféré des amateurs de plein-air : le début d’automne et le moment idéal pour aller explorer les parcs du Québec. Pas de moustiques, pas de grosse chaleur, et surtout des paysages incroyables avec les teintes dorées ou rougeoyantes des forêts.
Pour profiter au mieux d’une fin de semaine haute en couleurs, voici trois itinéraires dans trois régions différentes.


  1. Dans la vallée de la Jaques-Cartier

Magnifique en toute saison, la vallée entourant la rivière Jacques-Cartier se révèle des plus magnifiques lorsqu’arrive la saison automnale. Et c’est au parc national de la Jacques-Cartier qu’il faut se rendre pour en prendre plein les yeux. Chaque versants se colorent d’un jaune flamboyant qu’il est possible de contempler depuis les hauteurs ou depuis les rives.
Le mieux est d’installer son campement dans l’un des campings rustiques à la fin de la route du parc, tranquillité et déconnection garantie. Votre toile de tente sera vite garnie des quelques feuilles coloré et la proximité de la rivière vous offrira de beaux points de vue. De là, il est possible de randonner le Scotora pour atteindre un magnifique point de vue sur les méandres de la rivière.
Sur la route du parc national, quelques arrêts photos sont possibles, notamment au Pont Blanc et à l’Ekwatek. Côté randonnée, Les Loups est un classique, allez-y tôt ou tard. La petite boucle Le Confluent mérite aussi le détour, notamment pour le beau point de vue lorsque l’on s’approche de la rivière qui se pare de quelques feuilles fraichement tombées…

   


  1. Sur les sommets des cantons de l’Est

Avec ses nombreuses montagnes entourées de boisé, l’Estrie est une destination idéale pour les amoureux de randonnées automnales.
Premier arrêt au parc national du Mont-Orford pour randonner jusqu’au Pic de l’Ours et/ou jusqu’au Mont-Chauve. Un peu de dénivelé pour admirer des vues imprenables sur le Lac Stukely au milieu d’un océan orangé.
Direction ensuite le parc national du Mont-Mégantic. Deux possibilités : soit une ascension d’un des hauts sommets comme le Mont Saint-Joseph, pour observer les couleurs au loin ; soit explorer le secteur Franceville pour plus de proximité avec les feuillus. Là je recommande les sentiers les Escarpement ou les Cimes. 
Sur la route du retour, un arrêt au parc d’environnement naturel du Mont-Sutton est possible pour une dernière randonnée en forêt. Le meilleur choix est surement le sentier le Dos de l’Orignal permettant de marcher au milieu des couleurs. 

  


  1. Dans le Québec authentique de Lanaudière

Avec ses denses forêts d’érables et de peupliers, la région de Lanaudière a de quoi émerveiller quand vient le temps des couleurs.
Le camp de base idéal est le parc régional de la Forêt Ouareau. A lui seul, le parc permet de magnifiques moments. La boucle des Contreforts permet de découvrir quelques paysages aux coloris automnaux, mais il est également possible de trouver de belles perspectives dans les autres secteurs du parc.
Le parc régional des Sept Chutes et plus particulièrement la boucle du Mont Brassard est un incontournable automnal pour compléter cet itinéraire. En une demi-journée vous pourrez apprécier des points de vue et ambiances magnifiques, et ce même si la brume est au rendez-vous.