Menu
De retour sur les sommets des Adirondacks

De retour sur les sommets des Adirondacks

Il était temps… Avec une fin d’hiver interminable suivie d’un printemps pluvieux et froid, la saison des randonnées a débuté tardivement. Finalement, à l’occasion d’une fin de semaine sans nuage, c’est en direction des Adirondacks que l’on s’est rendu pour renouer avec le plaisir de marcher en montagne et ainsi continuer la découverte de ce fabuleux territoire. 

Noonmark Mountain
Du haut de Noonmark Mountain, qui culmine à 1 084 m, c’est dans toutes les directions que le regard peut se perdre. À l’horizon, une kyrielle de montagnes : Giant d’un côté, de l’autre Dix ; puis l’imposante Great Range des High Peaks. Au sommet, le temps paraît suspendu tellement il y a de possibilités de contemplation malgré la lumière écrasante. Pas de vent, pas de nuage, le bleu domine. 

Jo Mountain & Heart Lake
Installé à proximité pour la nuit, impossible de résister à l’ascension de Jo Mountain en toute fin de journée. Les tons chauds s’accrochent sur Algonquin Peak et les autres sommets autour, mais l’absence de nuage rend malheureusement le coucher de soleil peu éclatant.
Heart Lake, en contrebas, tombe rapidement dans l’obscurité, pour offrir le lendemain un moment plein de quiétude dans un miroir matinal d’un calme parfait. 

Phelps Mountain
Gravir Phelps Mountain, c’est atteindre le 32e plus haut sommet de la région avec ses 1 268 m, pour ainsi contempler des vues saisissantes sur Algonquin et Colden dans un environnement alpin typique. Ce jour-là, quelques nappes nuageuses viennent adoucir la lumière estivale, on tarde donc sur le cap rocheux en s’amusant à nommer les sommets alentours.
Plus bas, on profite de la traversée d’un cours d’eau pour soulager nos douleurs de randonneurs avec un total de 25 kilomètres sur ces 2 journées passées dans une nature inspirante.

Rooster Comb & Jay Mountain
Plus tard au début du mois de juillet, on fuit la chaleur goudronnée de Montréal pour contempler à nouveau ces montagnes vertes et arrondies. Bien que l’on passe plus de temps les pieds dans l’eau de l’Ausable River, nous randonnons sur Jay Mountain et Rooster Comb Mountain, deux « petits » sommets aux vues captivantes. De petits efforts pour de belles récompenses…