Menu
Noël dans les Monts-Valin

Noël dans les Monts-Valin

Pour s’assurer un Noël blanc, et de surcroit un décor hivernal féérique, l’idée nous est venue de partir au Parc National des Monts-Valin au Saguenay-Lac-Saint-Jean, pour passer les nuits du 24 et 25 décembre dans un chalet au milieu de sapins recouverts de neige.

Avec un enneigement exceptionnel dû au micro climat du massif, le sentier qui mène Pic Dubuc, le point culminant à 984m d’altitude, est alors rebaptisé « Vallée des Fantômes » en hiver. C’est au pied de cette montagne que se trouve notre chalet.
À peine arrivés sur place et déjà la magie opère : les paysages qui entourent notre habitation temporaire sont magiques, portés par une lumière hivernale idéale. Et quand le ciel s’illumine d’une infinité d’étoiles lors de notre modeste réveillon, c’est un véritable cadeau que la nature nous offre pour cette escapade hivernale.

La quantité de neige est impressionnante, les arbres croulent sous un épais manteau neigeux, conférant aux sentiers une ambiance absolument unique à mesure que l’on progresse, les paysages sont blancs sous un ciel bleu pastel.
À l’approche du Pic Dubuc, c’est au sein d’une enveloppe enneigée que l’on avance, entourés par les hauts conifères aux allures de spectres figés et silencieux.
Là-haut, l’enneigement est tel que les sapins paraissent cette fois-ci minuscules. Des perspectives  sur tout le massif des Monts-Valin s’étendent à perte de vue, au-delà des arbres rabougris figés par les vents violents et les nuages gorgés d’humidité. C’est qui frappe, c’est la beauté sincère de ces paysages hivernaux. 

Et quand je remonte seul pour le coucher de soleil, le sommet est d’autant plus silencieux et immobile. Le temps semble s’être arrêté et pourtant la lumière change à chaque instant. Le ciel s’embrase de teintes orangées puis magenta, avant de lentement glisser vers un froid crépuscule d’une pureté absolue.