Menu
Rocheuses Canadiennes – Banff National Park

Rocheuses Canadiennes – Banff National Park

Après avoir tourné autour pendant 2 semaines, il était temps d’explorer le fameux et populaire Parc National de Banff. C’est par la route des Glaciers que l’on commencera à s’émerveiller des paysages de ce parc, puis en passant 2 jours dans le secteur de Lake Louise, et une journée orageuse vers la ville de Banff.
Ici, il ne faut pas avoir peur des superlatifs, que ce soit pour parler des paysages autour de ses lacs, Moraine, Peyto, Louise, Vermilion, etc.. que pour parler des touristes qui affluent sur les rives de ces plans d’eau. C’est impressionnant. Heureusement, en randonnant ne serait-ce que quelques heures on peut ressentir plus de solitude dans cette nature merveilleuse. 

Ce matin-là sur le talus face à Moraine Lake, une réflexion parfaite des sommets se lisait dans l’eau encore sombre du lac, puis au moment où le premier sommet s’est illuminé des rayons du soleil levant, le vent s’est invité, brisant l’effet de miroir. Comme une coïncidence toute naturel. Le cadre n’en reste pas moins grandiose, une vue vraiment iconique du Canada, qu’il faut contempler absolument.
Sur le Bow Summit, la vue également iconique sur Peyto Lake est impressionnante quelque soit le moment. Sous le soleil plombant d’une après-midi, sa couleur improbable ressort avec fracas ; puis au moment du crépuscule une sérénité se dégage à la fois du contraste de l’eau et de la roche, mais aussi de cette perspective sur la vallée en arrière-plan. Un lieu assez magique.
Jamais deux sans trois. Après un après-midi à s’abriter des orages, le Mount Rundle s’est paré de nuages teintés d’orangé au couchant, rendant la vue depuis les Vermilion Lakes incroyablement splendide.

 

La plus belle vue de Banff restera surement celle capté sur le chemin de Sentinel Pass, dans Larch Valley, sur les rives d’un petit lac sans prétention : Minnestimma Lake. Dans ces eaux calmes, ce sont les fameux 10 Peaks que l’on pouvait contempler parfaitement dans un silence inouï. Je suis littéralement tombé en amour avec ce paysage fabuleux.

Dans la même logique, en s’éloignant des foules de Lake Louise, à la fin du sentier de Plains of the Six Glacier, encore une coup de foudre visuel. Pour le Mount Lefroy cette fois-ci. Cette masse de roche m’a complètement happé, entouré d’impressionnants glaciers dont la glace hurle avec écho dans ce cadre pourtant calme. Magnifique. De bien beaux moments de contemplation dont on ne peut oublier les sensations.

____
Le plus compliqué au Parc National Banff c’est de se garer, et les routes qui ferment à cause des stationnements plein très tôt le matin. C’est simple, pour le lever de soleil à Moraine Lake toutes les places étaient déjà occupées avant 6h30! 

Entre Lake Louise et Banff, nous avons emprunté la Bow Valley Parkway pour visiter rapidement le Canyon Johnston, très touristique. L’objectif était de nous rendre à cette grotte ouverte bien connue sur les réseaux sociaux. Le cadre est vraiment beau, et on comprend son succès, avec cette lumière matinale qui filtre dans l’embrun de la cascade c’est magnifique. Par contre, j’ai du mal à saisir les raisons qui ont poussé tant de monde à vandaliser ce lieu naturel : des tonnes de graffitis inutiles sont inscrits sur la roche. Fort est à parier que Parcs Canada va fermer plus durement cet accès déjà non-officiel, pour le préserver, puisqu’il ne faut pas oublier que cette nature incroyable n’est pas là pour nous faire rayonner sur Instagram…