Menu
Rocheuses Canadiennes – Jasper National Park

Rocheuses Canadiennes – Jasper National Park

Le point septentrional du voyage sera le Parc National Jasper. Pour le rejoindre nous emprunterons la plus belle route du Canada, la fameuse Icefield Parkway qui relie le parc à celui de Banff sur 230km, traversant ainsi l’immense champ de glace Columbia et une dense forêt subalpine. À mesure que l’on approche, on sent une pointe plus permanente de nordicité dans l’écosystème qui entoure l’asphalte.
Le Parc National Jasper est aussi le plus vaste parc des Rocheuses, réputé plus sauvage, à juste titre. Là aussi les sommets cotoyent des rivières glaciaires, là aussi les randonnées mènent vite au dessus de la cime des arbres pour des points de vue renversants. 

Que ce soit au sommet de Bald Hills ou de Sulphur Skyline, les deux randonnées faites dans ce parc, c’est la sensation d’immensité qui s’impose. Celle infinie de Maligne Lake, entouré d’une ligne de sommets variées. Tout semble littéralement démesuré. L’arrière-pays de Jasper est insondable. Il y a comme un vertige face à ces perspectives ondulées, ce vaste océan de sommets, que l’on peut seulement deviner. 

Le captivant sommet du Mount Edith Cavell était inaccessible pour cause de travaux routiers cette année, mais pourtant bien présent. Son aura bienveillante se reflétant à merveille dans les eaux des différents lacs entourant Jasper. Aussi bien avec les lueurs matinales et brumeuses à Pyramid Lake, que celles tardives à Annett Lake et Edith Lake

____
La vie sauvage est bien présente dans le Parc National Jasper. Durant les deux jours entiers passés sur place, nous avons aperçu plusieurs fois des animaux, simplement en étant confortablement installés dans la voiture. Des ours noir d’abord, sur la Maligne Road le soir venu : une famille, puis deux jeunes adultes en train de manger des baies. Cela a été nos plus proches observations du voyage. Des petits troupeaux de wapitis ensuite, autour et au sein même de notre camping, d’ailleurs nommé en leur honneur. 

Au départ du sentier menant à la Sulphur Skyline, il y a les sources thermales Miette. Forcément avec toutes les randonnées au compteur étant à la moitié du voyage, nous n’avons pas pu résister à soulager nos courbatures dans les eaux chaudes et relaxantes des ces bains. Un peu trop de monde, mais le cadre enchanteur au milieu des sommets que l’on vient de contempler est bien trop plaisant.