Menu
Sur les sommets enneigés de l’Estrie

Sur les sommets enneigés de l’Estrie

À plusieurs reprises cet hiver, c’est dans les Cantons de l’Est que j’ai planifié quelques randonnées enneigées en montagne. Retour sur ces aventures en suivant un ordre décroissant d’altitude des sommets visités.

Mont Gosford
Point culminant de cette région, et du Sud du Québec, avec ses 1 180m d’altitude, notre exploration de ce sommet aura été plutôt extrême. Bourrasques de vent glacial, flocons tombant sans relâche le long des 14km du sentier, température bien en dessous du point de congélation. 
Malheureusement, et on s’y attendait, aucune visibilité au sommet. Seul le décor glacé des conifères embellira cette ascension exigeante. 

Mont Mégantic & Mont Saint-Joseph
Découvert l’an dernier en solo, le Parc National du Mont-Mégantic a été un véritable coup de coeur hivernal qu’il me tardait de partager cette année. Deux sommets sur notre passage pour une randonnée de 6 heures dans la poudreuse : le Mont Saint-Joseph d’abord, à 1 065m ; puis le Mont Mégantic qui trône lui à 1 102m.
Les conditions étaient idéales pour randonner en raquettes, en matinée il nous fallait même ouvrir la voie dans 15cm de neige fraîchement tombées dans la nuit. Par contre, ici aussi le ciel était majoritairement couvert. Heureusement, les perspectives sur les différents sommets et crêtes du parc national se dessinaient sous les nuages épais. Les sapins chargés de neige formaient des lignes littéralement magiques, que ce soit depuis les sommets ou sur les sentiers. On sentait alors toute l’élégance de l’hiver s’exprimer avec délicatesse. 

Mont Orford 
Lors d’une échappée en chalet entre amis à Orford, impossible de résister à l’appel du parc national tout proche. Bien qu’il ne soit pas autorisé en hiver de se rendre au sommet de la montagne à cause des activités de ski alpin – ce qui est à mon sens bien stupide- le sentier Ruisseau des Chênes permet de se rapprocher du Mont Orford, qui culmine lui à 853m d’altitude. On découvre alors le sommet entre les arbres glacés, sur tracé plaisant et pas trop exigeant.
Le lendemain, c’est l’une des plus grosse tempête de l’hiver qui s’est abattue sur nous, avec quelques 25cm de  neige en moins de 24 heures. On s’est alors risqué à une balade dans un domaine proche du logement, s’amusant comme des enfants dans la poudreuse abondante et ce blizzard vivifiant!