Menu

Les meilleurs randonnées sous les 4 000 pieds dans les Adirondacks

Les Adirondacks sont surtout connus pour leurs High Peaks, la fameuse liste des 46 sommets de plus de 4 000 pieds – soit environ 1 200 mètres. Mais ce massif compte aussi une belle série de montagnes moins hautes, et pourtant tout aussi intéressantes.
Voici une liste des plus belles randonnées sous la barre des 4 000 pieds, mais aux points de vue sensationnels!


Avant toute chose, un petit mot sur l’éthique du plein air. Lors de vos visites dans ces territoires, veuillez suivre les 7 principes du Sans Trace afin de minimiser vos impacts dans les espaces naturels. Cela signifie entre autres de rester sur les sentiers et ne pas piétiner la végétation, de remporter tout ce que vous emportez en ne laissant aucun déchet sur place, de respecter la faune et les autres usagers.
Vous pouvez retrouver l’ensemble complet de ces principes et plus d’informations ici.

  • Noonmark Mountain

Le sommet dénudé de Noonmark Mountain permet de se prélasser au soleil de longues minutes, surtout qu’il est possible de contempler un vaste panorama dans toute les directions : la Great Range d’un côté, Giant et Dix ailleurs. Pour atteindre ce sommet qui culmine à 1 084 m, il faut compter un peu moins de 700 m de dénivelé et 3,8 km en suivant les pastilles rouges – donc un total de 7,6 km pour l’aller-retour. Le sentier est bien balisé, quoique un peu exigeant pour les mollets!
Pour ceux qui en veulent plus, il est possible de combiner Noonmark avec d’autres montagnes alentours, les choix sont multiples.
Attention toutefois : le stationnement est limité dans le secteur, et le projet pilote sur les réservations de place de stationnement entre avril et octobre est reconduit en 2022, il faut donc réserver une permit de stationnement au près de l’AMR. 

À lire : Retrouvailles avec les Adirondacks
À lire : De retour sur les sommets des Adirondacks


  • Ampersand Mountain

Un peu à l’écart du cœur du massif des Adirondacks, Ampersand Mountain est un magnifique sommet proche de Saranac Lakes offrant un magnifique aperçu sur l’étendues des High Peaks. Les montagnes se découpent en strates superposées en regardant vers l’Est. De l’autre côté, c’est plutôt les lacs du secteur qui habillent l’horizon. 
Il faut compter 4,4 kilomètres et 540m de dénivelé pour atteindre le plateau rocheux qui culmine tout juste à 1 000 m. La première moitié du sentier est facile et se fait rapidement, c’est ensuite que cela se corse un peu avec des sections plus accidentés et techniques. Quoiqu’il en soit, le panorama vaut tous les efforts. 

   

À lire : Premières nuances d’automne dans les Adirondacks


  • Hurricane Mountain

Idéalement placé au coeur des High Peaks, le sommet d’Hurricane Mountain offre un magnifique cap de roche et une fire tower accessible pour profiter des paysages valonnées des Adirondacks. Au loin, c’est la majorité des plus hauts sommets de la région qu’il est possible de contempler. 
En prime, la randonnée ne représente pas d’enjeu puisque c’est progressif avec quelques vues en chemin, et très bien balisé le long de ses 11km à faire en aller-retour.
Il y a plusieurs départ possible pour atteindre ce sommet, le plus simple est l’approche Sud qui part sur la route 9N.

   

À lire : Retrouvailles avec les Adirondacks


  • Jay Mountain

Tout randonneur adore marcher sur des crêtes, c’est justement ce qu’offre Jay Mountain.
Avant de rejoindre le sommet principal, il faudra atteindre 4 faux sommets d’où la vue est tout aussi exceptionnelle. Tout au long de la randonnée, le regard sera principalement tourné vers l’imposant mont Whiteface situé à proximité, mais la crête en elle-même offre une magnifique perspective et la sensation d’être si petit dans ce décor de roche.
L’exigence de ce sentier est surtout l’accumulation de montées et descentes, parfois avec des sections escarpées entre les différents plateaux. Sur un peu plus de 11 kilomètres au total et 700 m de dénivelé, les jambes auront à travailler fort, avec la satisfaction d’avoir des vues pendant presque l’intégralité de l’effort.

    

À lire : De retour sur les sommets des Adirondacks


  • Hopkins Mountain

Sommet peu connu de la région et pourtant la vue qu’il offre est tout simplement impressionnante, comme-ci le but de cette montagne était de nous offrir un peu de contemplation devant les géants alentours. Hopkins n’offre pourtant pas de vue à 360 degrés, mais l’avancée rocheuse qui surplombe la vallée en avant de la Great Range vaut le détour. Un détour d’un peu moins de 11 km, sur un sentier sans difficulté.
Il y a toutefois peu de place de stationnement le long de route 73, pensez à un plan B.

  

À lire : Retrouvailles avec les Adirondacks


  • Rooster Comb Mountain

Tout l’intérêt de cette randonnée est de se donner un peu le vertige. La falaise qui tombe du sommet est vraiment impressionnante. Cette randonnée est la plus facile de la liste avec seulement 7 kilomètres et 500m de dénivelé répartie de manière graduelle, de quoi ravir ceux qui souhaitent s’initier aux Adirondacks, ou à garder pour les journées où on ne veut pas trop donner d’effort pour en prendre plein les yeux.

   

À lire : De retour sur les sommets des Adirondacks


  • Lyon Mountain

Cette montagne assez éloignée des High Peaks est surtout intéressante de par sa proximité avec la frontière – à seulement 130 km de Montréal – ce qui en fait une excellente option pour une randonnée rapide depuis le Québec. Au sommet de Lyon Mountain, à 1 167 mètres, on trouve une tour d’observation, auparavant utilisée afin de repérer les feux de forêts. Autant dire que la vue est incroyable une fois l’objectif atteint, on est alors au dessus des sapins qui habillent le sommet pour contempler l’horizon dans chaque direction.
La randonnée est très graduelle avec 9 kilomètres et un peu moins de 600 m de dénivelé. Attention toutefois, en hiver il faut compter 3 kilomètres de plus au total puisque la route de gravier n’est pas déneigée.
Bonne randonnée!